Aller au contenu

BUREAU DE L’AFEDR

Faire bouger le droit routier partout en France

ME JEAN-FRANÇOIS CHANGEUR

"On apprend par nos propres lectures, par les réalisations déjà menées mais aussi par les autres."

  • Avocat libéral au Barreau de Charente-Angoulême-Cognac (16) depuis 1997.
  • Droit routier, droit pénal, droit pénal des affaires.
  • Fondateur de l’association le 15 novembre 2015.
  • Président de l’association AFEDR depuis 2021.

Jean-François Changeur est spécialisé en droit pénal depuis 2005. Et c’est sur les circuits automobiles qu’il se confronte pour la première fois au droit routier. “Les autres pilotes me confiaient régulièrement leurs problématiques. Cela m’a poussé à m’engager pleinement dans le droit routier et ses particularités.” En 2014, il obtient ainsi la spécialisation spécifique en droit pénal routier. Disposant de plusieurs cabinets en France, son savoir-faire et son expérience de terrain l’encouragent à aller constamment à la rencontre de ses clients.

Sa démarche vise à leur offrir une réelle plus-value par un conseil précis, un assistance personnalisée et une défense à la mesure des enjeux de leur dossier. En parallèle, Jean-François Changeur est rédacteur expert depuis plusieurs années pour le compte de plusieurs revues spécialisées à l’instar de Dalloz, Moto-Revue et Evo. Il crée l’association AFEDR en 2015 dans l’optique de structurer une émulation de groupe de façon durable et profitable à tous autour du droit routier.  

“Je crois que ce qui fait la force l’AFEDR, c’est d’abord notre volonté de partager notre expérience, de réinventer certains modèles, de plaider ensemble. Comme pour n’importe quelle autre discipline du droit, c’est le meilleur moyen pour développer et parfaire ses connaissances. En fait, on peut presque parler d’un parcours initiatique. Lorsque l’on commence à s’intéresser au droit routier alors qu’on part de rien, on apprend par nos propres lectures, par les réalisations déjà menées mais aussi par les autres.”

adhérents bureau afedr valérie daban trésorière

ME VALÉRIE DABAN

"J'ai besoin d’être utile autrement que dans le cadre de mon travail."

  • Avocat libéral au Barreau de Pau (64) depuis 2012.
  • Droit routier, droit public et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.
  • Trésorière de l’association AFEDR depuis 2018.

Valérie Daban prête serment en décembre 2011. Elle est notamment titulaire d’un Master en droit public général. En s’installant à Pau, elle intègre un cabinet généraliste dans lequel elle intervient souvent en droit pénal dans le cadre des commissions d’office. “J’aimais ça parce qu’il est notamment question en droit pénal des libertés publiques fondamentales.” Sa rencontre avec le droit routier a lieu lors de sa participation à la formation Dalloz proposée par Jean-François Changeur via l’AFEDR en novembre 2016.

“Le droit routier combine le droit pénal et le droit public”, explique-t-elle. “Grâce à mon parcours de publiciste, je pouvais avoir la double casquette. En d’autres termes, il m’était possible d’aller devant les juridictions pénales et les juridictions administratives. Et le droit routier, il s’agit de ça en réalité. Je me suis donc vite sentie comme un poisson dans l’eau.” Animée par le goût de l’aventure, de l’inattendu et son envie constante de tout tenter, son adhésion à l’AFEDR lui permet aussi de laisser sa fibre associative s’exprimer pleinement. “J’ai besoin d’être utile autrement que dans le cadre de mon travail.”

“J’ai été très sensible au professionnalisme, à l’accessibilité, à la précision, à la connaissance textuelle et jurisprudentielle de Jean-François Changeur. J’ai rejoint l’association parce que je me suis dit qu’il fallait que je m’entoure de gens passionnés comme lui. Cela donne du sens, notamment à ce beau réseau de confrères qu’est l’AFEDR.”

“On s’entraide en permanence sans chercher à se faire concurrence. Car on a tous à gagner à grandir ensemble par nos échanges sur les textes qui paraissent. Mais aussi par le partage de nos propres expériences et les décisions rendues qui peuvent servir à tous.”

AVOCATS FRANÇAIS EN DROIT ROUTIER

Rencontrez celui proche de chez vous

adhérents rencontrer afedr

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté. Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

“Le droit routier est une sorte de machine à deux têtes. Un mélange subtil et fondamental entre le droit pénal routier et le droit administratif du permis de conduire. L’avocat qui n’a pas la technicité requise en droit routier se focalise sur le droit pénal pour tenter d’obtenir une bonne décision pour son client. C’est une grave erreur car le droit pénal routier doit aussi être étudié à l’aune de la gestion des points sur le permis de conduire. Sous peine que son client le perde.” (Me Jean-François Changeur, fondateur de l’AFEDR)

adherents bureau afedr elfried dupuy-chabin secrétaire

ME ELFRIED DUPUY-CHABIN

"L’avantage est qu’il n’y a aucune limite géographique pour exercer le droit routier."

  • Avocat libéral au Barreau de Toulouse (31) depuis 2014.
  • Droit routier, droit de la famille et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.
  • Secrétaire de l’association AFEDR depuis 2021.

Elfried Dupuy-Chabin fait connaissance avec le droit pénal routier après sa toute première permanence en garde à vue. Elle grille un radar aux feux tricolores à la sortie du commissariat avec le véhicule de son conjoint. Par un malheureux concours de circonstances, celui-ci se retrouve à deux doigts de perdre son permis de conduire. “Je me suis donc lancée dans des recherches. Mon objectif : sauver le permis de mon conjoint. De là est née ma passion pour le droit pénal routier.”

Il s’agit d’un droit très technique, peu connu et pour lequel il n’existe que très peu de documentation. Résultat : après deux ans de procédure, elle réussit sa mission.

“Grâce à cette expérience et à une formation spécialisée que j’ai suivie à Paris, j’ai fait la connaissance de l’association des Avocats Français En Droit Routier. J’ai eu dès lors envie d’y adhérer pour pouvoir collaborer avec des confrères experts en droit routier. L’avantage est qu’il n’y a aucune limite géographique pour l’exercer.”

Ainsi, l’AFEDR rassemble plusieurs avocats dans l’Hexagone et dans les DOM-TOM. “Le principal attrait pour le justiciable est de pouvoir faire appel à un avocat spécialisé et compétent dans cette matière et ce où qu’il soit en France. Ceci et un gage de son implication dans chaque dossier.”

En outre, l’AFEDR et ses adhérents ont pour objectif de partager une information juridique précise actualisée et de faire connaître au plus grand nombre ce noyau dur d’avocats spécialisés réunis au sein de l’association.

adhérents exercice droit pénal France

ASSOCIATION AFEDR

À l’origine

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté.

Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

adhérents afedr bureau vincent beux-prère vice-président

ME VINCENT BEUX-PRÈRE

"Il existe certains aspects du droit routier qu’il faut changer notamment pour préserver les droits de la défense."

  • Avocat libéral au Barreau de Rouen (76) depuis 1995.
  • Droit routier, droit pénal et droit pénal des affaires.
  • Adhérent depuis 2016.
  • Vice-secrétaire de l’association AFEDR depuis 2021.

Vincent Beux-Prère est à la tête de son propre cabinet depuis plusieurs années. Il dispose d’une vaste clientèle d’entrepreneurs. En parallèle, une grande partie des dossiers qu’il accompagne au quotidien concerne le droit routier. C’est donc tout naturellement qu’il a rejoint l’AFEDR. “J’ai été conquis par l’énergie incroyable de Jean-François Changeur. De plus, j’apprécie beaucoup l’esprit d’équipe au sein de l’association. Cela me motive à m’impliquer toujours plus auprès de mes confrères.” 

Discipline complexe, technique et vaste, le droit routier nécessite une veille juridique exigeante. “Les pratiques judiciaires et administratives en droit routier sont assez différentes d’une région à l’autre. En outre, je suis convaincu qu’il existe certains aspects du droit routier qu’il faut changer notamment pour préserver les droits de la défense. C’est pourquoi notre mission d’information auprès du justiciable est essentielle. Surtout quand on sait que le droit routier correspond à plus de 40% du contentieux pénal.”

“Le droit routier peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie des gens. Dans certains cas, perdre son permis peut mener à perdre son emploi, son logement. Pourtant, les trois quarts des justiciables ne le savent pas.”

“L’AFEDR et ses adhérents jouent un rôle important en matière de prévention, de partage des connaissances nécessaires et d’accompagnement qualifié. Code de la route, Code pénal, Code de procédure pénale : au-delà des nombreux textes à considérer et de la théorie, la pratique du droit routier me paraît déterminante. C’est aussi pour ça que cette discipline est si passionnante.”

adhérents afedr prévention information

BUREAU DE L’AFEDR

Faire bouger le droit routier partout en France

ME JEAN-FRANÇOIS CHANGEUR

Président de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Charente-Angoulême-Cognac (16) depuis 1997.
  • Droit routier, droit pénal, droit pénal des affaires.
  • Fondateur de l’association le 15 novembre 2015.

Jean-François Changeur est spécialisé en droit pénal depuis 2005. Et c’est sur les circuits automobiles qu’il se confronte pour la première fois au droit routier. “Les autres pilotes me confiaient régulièrement leurs problématiques. Cela m’a poussé à m’engager pleinement dans le droit routier et ses particularités.” En 2014, il obtient ainsi la spécialisation spécifique en droit pénal routier. Disposant de plusieurs cabinets en France, son savoir-faire et son expérience de terrain l’encouragent à aller constamment à la rencontre de ses clients.

adhérents jean-françois changeur président afedr
adhérents apprendre par les autres droit routier

Sa démarche vise à leur offrir une réelle plus-value par un conseil précis, un assistance personnalisée et une défense à la mesure des enjeux de leur dossier. En parallèle, Jean-François Changeur est rédacteur expert depuis plusieurs années pour le compte de plusieurs revues spécialisées à l’instar de Dalloz, Moto-Revue et Evo. Il crée l’association AFEDR en 2015 dans l’optique de structurer une émulation de groupe de façon durable et profitable à tous autour du droit routier.  

“Je crois que ce qui fait la force l’AFEDR, c’est d’abord notre volonté de partager notre expérience, de réinventer certains modèles, de plaider ensemble. Comme pour n’importe quelle autre discipline du droit, c’est le meilleur moyen pour développer et parfaire ses connaissances. En fait, on peut presque parler d’un parcours initiatique. Lorsque l’on commence à s’intéresser au droit routier alors qu’on part de rien, on apprend par nos propres lectures, par les réalisations déjà menées mais aussi par les autres.”

ME VALÉRIE DABAN

Trésorière de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Pau (64) depuis 2012.
  • Droit routier, droit public et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.

Valérie Daban prête serment en décembre 2011. Elle est notamment titulaire d’un Master en droit public général. En s’installant à Pau, elle intègre un cabinet généraliste dans lequel elle intervient souvent en droit pénal dans le cadre des commissions d’office. “J’aimais ça parce qu’il est notamment question en droit pénal des libertés publiques fondamentales.”

Sa rencontre avec le droit routier a lieu lors de sa participation à la formation Dalloz proposée par l’AFEDR en novembre 2016. “Le droit routier combine le droit pénal et le droit public”, explique-t-elle. 

adhérents bureau afedr valérie daban trésorière

“Grâce à mon parcours de publiciste, je pouvais avoir la double casquette. En d’autres termes, il m’était possible d’aller devant les juridictions pénales et les juridictions administratives.” Animée par le goût de l’aventure, de l’inattendu et son envie constante de tout tenter, son adhésion à l’AFEDR lui permet aussi de laisser sa fibre associative s’exprimer pleinement. “J’ai besoin d’être utile autrement que dans le cadre de mon travail”, confie-t-elle.

“J’ai rejoint l’association parce que je me suis dit qu’il fallait que je m’entoure de gens passionnés comme Jean-François Changeur. Son accessibilité, sa connaissance textuelle et jurisprudentielle : tout cela donne du sens notamment à ce beau réseau de confrères qu’est l’AFEDR. On s’entraide en permanence sans chercher à se faire concurrence. Car on a tous à gagner à grandir ensemble par nos échanges sur les textes qui paraissent. Mais aussi par le partage de nos propres expériences et les décisions rendues qui peuvent servir à tous.”

Avocats français en droit routier

Rencontrez celui proche de chez vous

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté. Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

“Le droit routier est une sorte de machine à deux têtes. Un mélange subtil et fondamental entre le droit pénal routier et le droit administratif du permis de conduire. L’avocat qui n’a pas la technicité requise en droit routier se focalise sur le droit pénal pour tenter d’obtenir une bonne décision pour son client. C’est une grave erreur car le droit pénal routier doit aussi être étudié à l’aune de la gestion des points sur le permis de conduire. Sous peine que son client le perde.” (Me Jean-François Changeur, fondateur de l’AFEDR)

ME ELFRIED DUPUY-CHABIN

Secrétaire de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Toulouse (31) depuis 2014.
  • Droit routier, droit de la famille et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.

Elfried Dupuy-Chabin fait connaissance avec le droit pénal routier après sa toute première permanence en garde à vue. Elle grille un radar aux feux tricolores à la sortie du commissariat avec le véhicule de son conjoint. Par un malheureux concours de circonstances, celui-ci se retrouve à deux doigts de perdre son permis de conduire. “Je me suis donc lancée dans des recherches. Mon objectif : sauver le permis de mon conjoint. De là est née ma passion pour le droit pénal routier.” Il s’agit d’un droit très technique, peu connu et pour lequel il n’existe que très peu de documentation. Résultat : après deux ans de procédure, elle réussit sa mission.

adherents bureau afedr elfried dupuy-chabin secrétaire

“Grâce à cette expérience et à une formation spécialisée que j’ai suivie à Paris, j’ai fait la connaissance de l’association des Avocats Français En Droit Routier. J’ai eu dès lors envie d’y adhérer pour pouvoir collaborer avec des confrères experts en droit routier. L’avantage est qu’il n’y a aucune limite géographique pour l’exercer.”

Ainsi, l’AFEDR rassemble plusieurs avocats dans l’Hexagone et dans les DOM-TOM. “Le principal attrait pour le justiciable est de pouvoir faire appel à un avocat spécialisé et compétent dans cette matière et ce où qu’il soit en France. Ceci et un gage de son implication dans chaque dossier.”

En outre, l’AFEDR et ses adhérents ont pour objectif de partager une information juridique précise actualisée et de faire connaître au plus grand nombre ce noyau dur d’avocats spécialisés réunis au sein de l’association.

ASSOCIATION AFEDR

À l’origine

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté. Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

ME VINCENT BEUX-PRÈRE

Vice-secrétaire de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Rouen (76) depuis 1995.
  • Droit routier, droit pénal et droit pénal des affaires.
  • Adhérent depuis 2016.

Vincent Beux-Prère est à la tête de son propre cabinet depuis plusieurs années. Il dispose d’une vaste clientèle d’entrepreneurs. En parallèle, une grande partie des dossiers qu’il accompagne au quotidien concerne le droit routier. C’est donc tout naturellement qu’il a rejoint l’AFEDR. “J’ai été conquis par l’énergie incroyable de Jean-François Changeur. De plus, j’apprécie beaucoup l’esprit d’équipe au sein de l’association. Cela me motive à m’impliquer toujours plus auprès de mes confrères.” 

Discipline complexe, technique et vaste, le droit routier nécessite une veille juridique exigeante.

adhérents afedr bureau vincent beux-prère vice-président

“Les pratiques judiciaires et administratives en droit routier sont assez différentes d’une région à l’autre. En outre, je suis convaincu qu’il existe certains aspects du droit routier qu’il faut changer notamment pour préserver les droits de la défense. Notre mission d’information auprès du justiciable est essentielle. Surtout quand on sait que le droit routier correspond à plus de 40% du contentieux pénal.”

“Le droit routier peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie des gens. Dans certains cas, perdre son permis peut mener à perdre son emploi, son logement. Pourtant, les trois quarts des justiciables ne le savent pas. L’AFEDR et ses adhérents jouent un rôle important en matière de prévention, de partage des connaissances nécessaires et d’accompagnement qualifié. Code de la route, Code pénal, Code de procédure pénale : au-delà des nombreux textes à considérer et de la théorie, la pratique du droit routier me paraît déterminante. C’est aussi pour ça que cette discipline est si passionnante.”

BUREAU DE L’AFEDR

Faire bouger le droit routier en France

adhérents jean-françois changeur président afedr

ME JEAN-FRANÇOIS CHANGEUR

Président de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Charente-Angoulême-Cognac (16) depuis 1997.
  • Droit routier, droit pénal, droit pénal des affaires.
  • Fondateur de l’association le 15 novembre 2015.

Jean-François Changeur est spécialisé en droit pénal depuis 2005. Et c’est sur les circuits automobiles qu’il se confronte pour la première fois au droit routier. “Les autres pilotes me confiaient régulièrement leurs problématiques. Cela m’a poussé à m’engager pleinement dans le droit routier et ses particularités.” En 2014, il obtient ainsi la spécialisation spécifique en droit pénal routier. Disposant de plusieurs cabinets en France, son savoir-faire et son expérience de terrain l’encouragent à aller constamment à la rencontre de ses clients.

Sa démarche vise à leur offrir une réelle plus-value par un conseil précis, un assistance personnalisée et une défense à la mesure des enjeux de leur dossier. En parallèle, Jean-François Changeur est rédacteur expert depuis plusieurs années pour le compte de plusieurs revues spécialisées à l’instar de Dalloz, Moto-Revue et Evo. Il crée l’association AFEDR en 2015 dans l’optique de structurer une émulation de groupe de façon durable et profitable à tous autour du droit routier.  

“Je crois que ce qui fait la force l’AFEDR, c’est d’abord notre volonté de partager notre expérience, de réinventer certains modèles, de plaider ensemble. Comme pour n’importe quelle autre discipline du droit, c’est le meilleur moyen pour développer et parfaire ses connaissances. En fait, on peut presque parler d’un parcours initiatique. Lorsque l’on commence à s’intéresser au droit routier alors qu’on part de rien, on apprend par nos propres lectures, par les réalisations déjà menées mais aussi par les autres.”

adhérents bureau afedr valérie daban trésorière

ME VALÉRIE DABAN

Trésorière de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Pau (64) depuis 2012.
  • Droit routier, droit public et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.

Valérie Daban prête serment en décembre 2011. Elle est notamment titulaire d’un Master en droit public général. En s’installant à Pau, elle intègre un cabinet généraliste dans lequel elle intervient souvent en droit pénal dans le cadre des commissions d’office. “J’aimais ça parce qu’il est notamment question en droit pénal des libertés publiques fondamentales.” Sa rencontre avec le droit routier a lieu lors de sa participation à la formation Dalloz proposée par Jean-François Changeur via l’AFEDR en novembre 2016.

“Le droit routier combine le droit pénal et le droit public”, explique-t-elle. “Grâce à mon parcours de publiciste, je pouvais avoir la double casquette. En d’autres termes, il m’était possible d’aller devant les juridictions pénales et les juridictions administratives. Et le droit routier, il s’agit de ça en réalité. Je me suis donc vite sentie comme un poisson dans l’eau.” Animée par le goût de l’aventure, de l’inattendu et son envie constante de tout tenter, son adhésion à l’AFEDR lui permet aussi de laisser sa fibre associative s’exprimer pleinement. “J’ai besoin d’être utile autrement que dans le cadre de mon travail”, confie-t-elle.

“J’ai été très sensible au professionnalisme, à l’accessibilité, à la précision, à la connaissance textuelle et jurisprudentielle de Jean-François Changeur. J’ai rejoint l’association parce que je me suis dit qu’il fallait que je m’entoure de gens passionnés comme lui. Cela donne du sens, notamment à ce beau réseau de confrères qu’est l’AFEDR. On s’entraide en permanence sans chercher à se faire concurrence. Car on a tous à gagner à grandir ensemble par nos échanges sur les textes qui paraissent. Mais aussi par le partage de nos propres expériences et les décisions rendues qui peuvent servir à tous.”

adhérents rencontrer afedr

AVOCATS FRANÇAIS EN DROIT ROUTIER

Rencontrez celui proche de chez vous

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté. Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

“Le droit routier est une sorte de machine à deux têtes. Un mélange subtil et fondamental entre le droit pénal routier et le droit administratif du permis de conduire. L’avocat qui n’a pas la technicité requise en droit routier se focalise sur le droit pénal pour tenter d’obtenir une bonne décision pour son client. C’est une grave erreur car le droit pénal routier doit aussi être étudié à l’aune de la gestion des points sur le permis de conduire. Sous peine que son client le perde.” (Me Jean-François Changeur, fondateur de l’AFEDR)

adherents bureau afedr elfried dupuy-chabin secrétaire

ME ELFRIED DUPUY-CHABIN

Secrétaire de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Toulouse (31) depuis 2014.
  • Droit routier, droit de la famille et droit pénal.
  • Adhérente depuis 2016.

Elfried Dupuy-Chabin fait connaissance avec le droit pénal routier après sa toute première permanence en garde à vue. Elle grille un radar aux feux tricolores à la sortie du commissariat avec le véhicule de son conjoint. Par un malheureux concours de circonstances, celui-ci se retrouve à deux doigts de perdre son permis de conduire. “Je me suis donc lancée dans des recherches. Mon objectif : sauver le permis de mon conjoint. De là est née ma passion pour le droit pénal routier.”

Il s’agit d’un droit très technique, peu connu et pour lequel il n’existe que très peu de documentation. Résultat : après deux ans de procédure, elle réussit sa mission. “Grâce à cette expérience et à une formation spécialisée que j’ai suivie à Paris, j’ai fait la connaissance de l’association des Avocats Français En Droit Routier. J’ai eu dès lors envie d’y adhérer pour pouvoir collaborer avec des confrères experts en droit routier. L’avantage est qu’il n’y a aucune limite géographique pour l’exercer.”

Ainsi, l’AFEDR rassemble plusieurs avocats dans l’Hexagone et dans les DOM-TOM. “Le principal attrait pour le justiciable est de pouvoir faire appel à un avocat spécialisé et compétent dans cette matière et ce où qu’il soit en France. Ceci et un gage de son implication dans chaque dossier.” En outre, l’AFEDR et ses adhérents ont pour objectif de partager une information juridique précise actualisée et de faire connaître au plus grand nombre ce noyau dur d’avocats spécialisés réunis au sein de l’association.

adhérents afedr bureau association origine

ASSOCIATION AFEDR

À l’origine

En France, le droit pénal routier représente aujourd’hui entre 43 et 45% de l’activité pénale. Et pour cause : avec plus de 40 millions d’automobilistes sur les routes françaises, l’augmentation des moyens de répression et l’évolution de nos modes de déplacement, les accidents corporels et les infractions routières ont considérablement augmenté. Au même moment, alors que le justiciable a plus que jamais besoin de son permis de conduire, les chances d’obtenir des nullités de procédure sont moins importantes que naguère. C’est en partie de ces constats que naît l’association AFEDR.

adhérents afedr bureau vincent beux-prère vice-président

ME VINCENT BEUX-PRÈRE

Vice-secrétaire de l’association AFEDR

  • Avocat libéral au Barreau de Rouen (76) depuis 1995.
  • Droit routier, droit pénal et droit pénal des affaires.
  • Adhérent depuis 2016.

Vincent Beux-Prère est à la tête de son propre cabinet depuis plusieurs années. Il dispose d’une vaste clientèle d’entrepreneurs. En parallèle, une grande partie des dossiers qu’il accompagne au quotidien concerne le droit routier. C’est donc tout naturellement qu’il a rejoint l’AFEDR. “J’ai été conquis par l’énergie incroyable de Jean-François Changeur. De plus, j’apprécie beaucoup l’esprit d’équipe au sein de l’association. Cela me motive à m’impliquer toujours plus auprès de mes confrères.” 

Discipline complexe, technique et vaste, le droit routier nécessite une veille juridique exigeante. “Les pratiques judiciaires et administratives en droit routier sont assez différentes d’une région à l’autre. En outre, je suis convaincu qu’il existe certains aspects du droit routier qu’il faut changer notamment pour préserver les droits de la défense. C’est pourquoi notre mission d’information auprès du justiciable est essentielle. Surtout quand on sait que le droit routier correspond à plus de 40% du contentieux pénal.”

“Le droit routier peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie des gens. Dans certains cas, perdre son permis peut mener à perdre son emploi, son logement. Pourtant, les trois quarts des justiciables ne le savent pas. L’AFEDR et ses adhérents jouent un rôle important en matière de prévention, de partage des connaissances nécessaires et d’accompagnement qualifié. Code de la route, Code pénal, Code de procédure pénale : au-delà des nombreux textes à considérer et de la théorie, la pratique du droit routier me paraît déterminante. C’est aussi pour ça que cette discipline est si passionnante.”